750 St-Vallier Ouest, Québec (Québec) G1N 1E1
Mobile Menu Icon
418 666-4363 7 jours / 7 soirs

Soins à la maison

Brossage: 2 fois par jour minimum

2 fois par jour minimum

Brossage entre les dents avec les brossettes ( à changer aux 15 jours)

Brossage des dents avec brosse électrique et le dentifrice à base de Novamin

sensodyne protège et répare(1/2 pois) et dentifrice prevident 1,1% gel (1/2 pois)

*cracher tout surplus de dentifrice!

-ATTENDRE 30 minutes avant de boire ou rincer

Brosse à dent

Soie dentaire: 2 fois par jour

Rincer la bouche 2 fois par jour avec CHX 0.12% pendant 1 minute,

CRACHER SANS RINCER NI BOIRE POUR UNE DEMI HEURE

Lorsque la bouteille de Chlorhexidine sera terminée,

la remplacer par le rince peroxyl 1,5% de peroxyl d’hydrogène

MÊMES INTRUCTIONS À SUIVRE que pour la Chlorhexidine

La parodontite

Une dent saine est fermement ancrée dans l’os de la mâchoire par la gencive, le ligament et l’os qui l’entourent. La maladie parodontale est une infection bactérienne causant une inflammation des tissus de support entourant la dent. La gingivite est la phase initiale de la maladie et se définit comme une inflammation de la gencive causée par l’accumulation de bactéries (plaque bactérienne). La gingivite est totalement réversible par le retrait des bactéries à l’aide de techniques d’hygiène buccale conventionnelles (brossage, soie dentaire). Si la gingivite n’est pas traitée, l’inflammation peut progresser et détruire de façon irréversible la gencive, l’os et le ligament entourant la dent; c’est ce qu’on appelle la parodontite.

Causes et facteurs de risque

La cause principale de cette maladie est l’accumulation d’une plaque bactérienne, un film de bactéries collant et incolore qui se forme constamment autour des dents. Si la plaque bactérienne est enlevée de façon adéquate à l’aide de techniques d’hygiène buccale appropriées, telles que le brossage et la soie dentaire, cette maladie sera prévenue. Si laissée en place, les bactéries de la plaque dentaire libèrent des toxines causant l’inflammation des tissus entourant la dent. Les toxines bactériennes et l’inflammation sont responsables de la destruction des tissus incluant l’os de la mâchoire. Ceci entraîne un décollement de la gencive de la surface de la dent, ce qui forme un espace communément appelé poche. Les techniques d’hygiène pratiquées à domicile étant inefficaces pour nettoyer les poches, la plaque bactérienne et le tartre se forment le long de la racine à l’intérieur de ces poches, ce qui entraînera la progression de la maladie. Avec la progression de la maladie, les poches s’approfondissent à cause de la destruction des tissus entourant la dent, ce qui mènera à la perte de la dent.

Tel que mentionné précédemment, la plaque bactérienne est l’agent étiologique principal des maladies parodontales. Toutefois, d’autres facteurs peuvent contribuer à l’évolution de la parodontite, incluant :

  • le tabagisme
  • le grincement des dents
  • la puberté
  • une carence nutritionnelle
  • le stress
  • l’hérédité
  • certains médicaments
  • la grossesse
  • autres problèmes systémiques
  • alzheimer

Signes et symptômes

Plus de 75% de la population adulte canadienne est atteinte d’une forme de maladie parodontale. Toutefois, la grande majorité de ces gens ne le réalise pas. Les maladies parodontales sont généralement silencieuses et indolores avant d’atteindre un stade avancé. Si ces maladies ne sont pas traitées, les symptômes peuvent être les suivants :

  • mauvaise haleine
  • saignement des gencives
  • gencive rouge
  • inflammation et sensible
  • déplacement des dents
  • décollement de la gencive
  • dents mobiles
  • mauvais goût

Il est possible d’être atteint de maladie parodontale et de n’avoir aucun de ces symptômes. Néanmoins, si ce problème n’est pas traité, celui-ci va entraîner des problèmes esthétiques, le déplacement des dents, de la douleur à la mastication et, finalement, la perte des dents.

Conséquences sur la santé

Ces dernières années, la communauté scientifique s’est grandement penchée sur les liens entre la parodontite et les maladies systémiques. Dans cette approche plus globale, où la bouche fait partie intégrale du corps humain, les maladies parodontales se sont retrouvées à jouer un rôle dans les conditions suivantes :

  • les maladies cardiovasculaires
  • l’hypertension
  • les accidents cérébro-vasculaires
  • les maladies respiratoires (pneumonie)
  • les naissances prématurées
  • Le diabète